vendredi 18 mars 2016

Dans la tête des djihadistes: l'attitude de l'Occident face à leurs victimes


Ils Inversent l'Humiliation: les Jihadistes et l'Occident

06 MARS 2016 par le Professeur RICHARD LANDES
adapté par l'Observatoire du Moyen Orient le 18/03/2016


http://www.theaugeanstables.com/2016/03/06/reversing-humiliation-jihadis-and-the-west/

Je viens de présenter cette étude à la conférence organisée par Sources d'Espoir-Springs of Hope à Michkenot  Sha’ananim, Israël , le 6 Mars 2015.

L'Inversion de l'Humiliation:
Comment les Djihadistes Interprètent l'attitude des Occidentaux face aux victimes du djihad.

Je vous invite à un exercice d'empathie. Bien entendu et j'insiste là dessus, l'empathie n'implique pas la sympathie. Cela signifie de vous mettre dans la peau de quelqu'un d'autre et de penser comme lui.

Si, comme dans le cas des Jihadistes, les personnes que nous voulons comprendre nous sont particulièrement odieuses, apprendre à penser comme eux ne signifie absolument pas sympathiser avec eux. Aujourd'hui, ce sont les djihadistes qui sont le sujet de notre empathie, et le sujet que nous voulons comprendre est : "comment réagissent-ils à la façon dont nous, les  'infidèles occidentaux', traitons leurs victimes".
Pour ce faire, nous devons nous pencher sur le rôle de l' humiliation dans l'état d'esprit du Djihadiste. La discussion qui suit s'inspire du travail de Farhad Khosrokhavar tiré de son livre, Inside Jihadism: Understanding Jihadi Movements Worldwide (The Yale Cultural Sociology Series, 2015) . Selon lui, l'humiliation joue un rôle clé et ce sur trois registres:

L'infériorité du monde musulman par rapport à l'Occident entraîne une humiliation permanente de fond. Voici les propos de l'idéologue saoudien Youssef Uyayri:
"Les musulmans sont en guerre aujourd'hui. Ce qui distingue notre époque des époques précédentes c'est l'humiliation et le mépris subi par l'Umma [La Nation Musulmane en arabe], autrefois impensables. En le même temps, les musulmans sont dans un état ​​de léthargie et de faiblesse ( wahn ), au lieu de se mobiliser et de lutter contre cette humiliation. Il y a un dicton du Prophète qui attribue cette faiblesse à l'amour du monde d'ici bas et à l'aversion de la mort ... Aujourd'hui , c'est la maladie mortelle dont souffre le monde musulman ".
Khosrokhavar rappelle que dans les temps pré-modernes, l'humiliation avait été subie aussi bien par les musulmans que par les chrétiens
 C'étaient les mauvais traitements mutuels imposée par les ennemis les uns sur les autres. Maintenant ... la violence infligée par un ennemi étranger, militairement supérieur et religieusement différent, entraîne, pour les djihadistes, une autre conséquence: l'ennemi a non seulement l'intention de vaincre les musulmans, mais c'est l'Islam lui-même qu'il veut détruire, dans le but de déraciner la religion d'Allah - et pas seulement des groupes spécifiques de musulmans.
Khosrokhavar fait valoir que la principale source de ce sentiment d'humiliation et d'annihilation n'est pas tant réelle, que télévisée: une sorte d'humiliation par procuration.
Cette attitude, paradoxalement, est moins caractéristique des gens qui sont exposés à l'humiliation directe dans leur confrontation contre les armées d'occupation (les Palestiniens, les Tchétchènes, les Irakiens, les Cachemiris) et est plus souvent constatée chez d'autres musulmans qui, par le biais de nouveaux médias et réseaux de communication, interprétent cette humiliation comme destinée à extirper les musulmans de la face de la terre. L'humiliation vient du fait d'autrui; elle est ressentie et intériorisée par procuration - par les musulmans du monde entier.
En d' autres termes - et c'est caractéristique des cultures basées sur la dualité  honneur / honte - l'image de l' islam dominé et soumis par des infidèles modernes rendus puissants par la technologie, l'image de l'impuissance qui est réfléchie quand ils se regardent dans le miroir mondial, exaspère beaucoup de musulmans, en particulier les triomphalistes musulmans et les plonge dans un état ​​de furie permanente.

Pour comprendre cela, il faut assimiler un élément clé de la culture basée sur la dualité honneur  / honte : aussi longtemps que les faits sont tus, ils n'ont pas d' importance. La femme d'un homme peut le tromper; le village tout entier peut le savoir; mais aussi longtemps qu'on n'en discute pas, la situation peut se poursuivre sans violence. Mais dès que l'affaire honteuse est publiée, elle devient insupportable. De même ici, l'islam peut avoir été militairement inférieur à l'Occident pendant des siècles, même subir des défaites dans divers endroits dans le monde ( à commencer par les victoires de Napoléon en 1798), tant qu'il n'y avait pas de publicité autour de ces faits, les musulmans pouvaient rester calmes. Mais à l'ère des communications mondiales qui diffusent des images de l'infériorité de l'Islam, et de son humiliation, perçue, des mains des Occidentaux qui pénétrent profondément dans les sociétés musulmanes du monde entier, la situation devient intolérable: elle devient une menace existentielle pour l'Islam lui - même. Tous les Occidentaux qui ne comprennent pas que Djihadistes se battent pour l'existence même de l' islam ne parviendront pas à saisir l'enjeu: pour eux, c'est exterminer ou être exterminés.

Khosrokhavar remarque:
De Victime, comme il se perçoit lui même, le Djihadiste nouveau entend transformer l'Autre en Victime. Il brise les barrières qui le confinent à l'indignité, en déclarant l'Autre inhumain. La mort occupe une place importante dans cette métamorphose. L' «infidèle» européen est humilié par le djihadiste, qui lui impose l'épreuve ultime: la confrontation avec la mort. L'Europe devient inférieure parce qu'à la différence des musulmans elle craint la mort. Le musulman, lui,  est courageux et accepte la mort en martyr. Le premier est un lâche, alors que second est vaillant. La mort transforme la position d' "esclave" du musulman en "maître". L'Occidental, militairement et économiquement est supérieur; confronté à l'épreuve de la mort, il est inférieur. La victimisation absolue est maîtrisée par la réduction de l'autre à la situation de la victime absolue. Dans ce cadre, le martyre, dans sa signification symbolique, est le processus de la transformation de la victime à l'état envié de persécuteur. Cette transformation confère une nouvelle dignité et un sentiment de fierté qui sont à l'opposé de l'ancienne indignité et au complexe d’infériorité.
Cette inversion de l'humiliation est la clé de la victoire du Djihadiste. C'est en même temps une partie intégrante de la culture honneur / honte. Comme le dit David Pryce-Jones dans une étude sur l'utilisations par les arabes du mensonge: l'objectif est "de transformer la honte en honneur pour eux mêmes, et vice versa pour leurs adversaires". Dans le cadre de l' humiliation mondiale, le Djihad donne à cette dynamique des proportions cosmiques.

Avec cette compréhension de leur état d'esprit, revenons aux conséquences de la réaction et de l'attitude occidentale par rapport aux victimes de la violence djihadiste. Lorsque les Djihadistes poursuivent leur culte de la mort, et se livrent aux crimes les plus odieux contre les infidèles, avant tout, ils provoquent et humilient l'Occident. Lorsque nous prenons de la distance avec leurs victimes, nous confirmons leur vision du monde, dans lequel nous manquons de courage pour nous défendre. Les chrétiens qui ne souhaitent pas "faire toute une histoire" à propos de leurs coreligionnaires du Moyen - Orient peuvent penser qu'ils sont en train d'éviter les conflits. En réalité, ils encourageant, réaffirmant l'opinion du Djihadiste que nous manquons de courage pour défendre les nôtres. Ils disent essentiellement aux musulmans que nous ne se soucions pas de leurs victimes - ou mieux encore, que nous manquons de courage et de solidarité pour défendre les nôtres.

La même chose est vraie des Yézidis et des Israéliens qui sont victimes du Djihad. Lorsque, dans le cas des Israéliens, les américains forcent Israël de libérer les prisonniers qui ont tué des Israéliens, et que le gouvernement israélien, concède à contrecœur, et qu'il  maltraite les objections des familles de leurs victimes afin de minimiser les critiques, à nouveau le message est: les infidèles occidentaux ont peur de nous confronter; ils n'ont pas d'honneur; ils sont victimes de précisément de ce que Mahomet -que la paix et le salut soient sur lui- a dénoncé parmi les musulmans passifs - ils sont trop attachés à leur propre vie pour se battre. Dans ce cas, nous , Occidentaux , nous montrer prêts à jeter la vie des autres infidèles en pâture aux Djihadistes pour acheter un peu de tranquillité.

Ce qui m'amène à la situation en Europe aujourd'hui. Lorsque, en Février 2006, un rassemblement "Anti-Caricatures" a eu lieu, à l' extérieur de l'ambassade du Danemark à Londres, en plus  des grotesques pancartes appelant à un Holocauste des Européens et d'un homme vêtu d'une fausse ceinture-suicide d'explosifs (ceci 6 mois après les attentats suicide de Londres), quelqu'un a filmé les événements et a enregistré la diatribe suivante:

Danemark fais gaffe à ton dos !

Ce fut un signe, (relativement) précoce, d'alerte . Il disait à ceux qui faisaient attention, que la guerre tribale était arrivée en Europe, et qu'un triomphalisme musulman renouvelé était maintenant déchainé au milieu d'eux. Les vrais hommes prendront les femmes et les filles des efféminés, des hommes castrés, et ils traiteront leurs femmes comme butin de guerre. Au lieu de réagir, les autorités ont fermé les yeux, de peur qu'elle suscite l'hostilité envers les musulmans.Les Policiers présents qui protégeaient cette «liberté d'expression» ont essayé d'empêcher  des observateurs de photographier l'homme avec la ceinture d'explosifs.
Donc, nous allons suivre brièvement l'histoire: le viol avait non seulement une signification sexuelle prédatrice, appelons la mâle-tribale, mais aussi une signification religieuse: en souillant les femmes infidèles, ils affirmaient à la fois leur supériorité, et quand les hommes infidèles n'ont pas réussi à protéger leurs femmes, le dar al Islam, le domaine où les musulmans dominent, se répandit.



Abu Waleed sur la façon de faire se convertir les infidèles


Dans les cultures tribales, en particulier chez les Arabes, rien n'est plus honteux que l'incapacité à protéger et à contrôler ses femmes. Ainsi, lorsque, pendant plus d'une décennie, les musulmans pakistanais ont dégradé et humilié les filles des infidèles britanniques, et que les autorités britanniques - par crainte du "naufrage du bateau multi-culturel " - ont refusé de faire quoi que ce soit vis à vis ​​des plaintes des parents, les britanniques se sont montré comme totalement lâches, efféminés et impuissants . Ils se sont comportés comme doit le faire tout bon dhimmi, permettant à leurs dominateurs de faire ce qu'ils veulent avec leurs femmes. De la même manière, les médias ont montré une vaste crainte de rapports sur l' agression musulmane contre l'Occident au sein même de l'Occident - comme lors du "taharrush gamea" (harcèlement sexuel collectif)   de la Saint Sylvestre à Cologne , comme lors des cas de viol et de d'agressions sexuelles en série de Rotherham , se révèlent être représentatifs plutôt qu'unique.

Tout cela s'enregistre dans l'esprit des Djihadistes comme une forme de soumission, de capitulation. Les journalistes qui n’évoquent pas ce sujet , les fonctionnaires qui poussent les femmes à s'habiller différemment et qui refusent tout lien entre les réfugiés et les violeurs, les militants qui rejettent  tous ceux qui se plaignent comme islamophobes , disent tous aux Djihadis qu'ils sont des dhimmis par anticipation : ils n'ont même pas besoin d'être conquis afin d'agir en fonction des exigeances des musulmans triomphalistes.

Quoi que nous fassions pour défendre l'Occident et les valeurs décentes de tolérance, d'équité et de liberté sur lesquels il est fondé, traiter les victimes des agressions Djihadistes avec un tel mépris, a conséquences des plus désastreuses. Nous ne parvenons pas à maintenir notre intégrité, et nous nous abandonnons à des gens qui haïssent nos valeurs. Ils sont si intelligents parce que nous sommes tellement stupides.

samedi 5 mars 2016

L'ONU condamne le terrorisme partout, sauf ...en Israël

Du site This Ongoing War  adapté par l'Observatoire du Moyen Orient le 05/03/2016


03-Mar-16: Quand l'ONU condamne le terrorisme, qui sont les victimes qui sont complètement ignorés ?

Source: Le site de l'ONU




Enfin !






L'Organisation des Nations Unies fait une liste exhaustive des actes de terreur couvrant ces quatre derniers mois tellement


ensanglantés et si difficiles. Sous le titre " La réponse de l' ONU aux actes de terrorisme », elle réagit à des dizaines d'agressions mortelles, lâches, motivées idéologiquement et elle dit ce qui doit être dit.






Dans son catalogue de ces actes de terrorisme entre Novembre 2015 et Février 2016, l'administration de ONU de Genève ainsi que le Secrétaire général à New York expriment la préoccupation, la sympathie, condamnent, présentent leurs condoléances. En plus de tout cela ils exigent que les monstres qui commettent ces actes abominables ainsi que les commanditaires soient traduits en justice.

Bravo!

Puis - suite à une alerte émise le 3 Mars 2016 par le Bulletin des voix Droits de l'Homme [ ici ] - nous avons regardé de plus près, et c'est alors que nous avons réalisé la nature de ce scandale. Les experts du terrorisme de l'ONU ont réussi à identifier les actes de terrorisme (classés par ordre alphabétique) dans les pays suivants :



Afghanistan
Burkina Faso
Cameroun
Tchad
Egypte
France
Indonésie
Irak
Liban
Libye
Mali
Nigeria
Pakistan
Arabie Saoudite
Somalie
Syrie
Tunisie
Turquie...

mais ils n'ont pas réussi à n'en trouver qu'un seul - pas un seul - en Israël .
Aucune attaque arabe contre les juifs israéliens commise lors des quatre derniers mois d'une violence non-stop n'a réussi à passer le seuil de détection du terrorisme de l'ONU, bizarre. Aucune trace des meurtres tragiques de ces israéliens innocents comme par exemple:


et d'autres Israéliens dont , à notre grand regret nous n'avons pas eu le temps de rassembler les noms et les liens.

Ce site de l' ONU dispose d' un lien vers une autre ressource de l' ONU appelé " ACTION DES NATIONS UNIES POUR CONTRER LE TERRORISME " qui souligne l'hypocrisie et le double langage illustré par la déclaration de l' ONU. Voici les premier paragraphe de la page d'accueil:

"Trop souvent, on nous rappelle que le terrorisme continue d'infliger la douleur et la souffrance aux gens partout dans le monde. Il ne se passe pas une semaine sans qu'un acte de terrorisme qui se déroule quelque part dans le monde, affectant indifféremment des personnes innocentes, qui n'ont fait que de se trouver au mauvais endroit et au mauvais moment. La lutte contre ce fléau est dans l'intérêt de toutes les nations et la question a été à l'ordre du jour des Nations Unies depuis des décennies ..."

Il est évidemment vrai que la sauvagerie du terrorisme a toujours ciblé " des personnes innocentes, qui se trouvent au mauvais endroit et au mauvais moment ». Voilà pourquoi nous essayons souvent de rappeler aux gens que personne n'est jamais pris dans le feu croisé lorsque les terroristes commettent les actes barbares. En effet , les victimes et leurs vies innocentes sont le but entier, l'ensemble cible, la raison de la terreur. Leur souffrance est l'objectif de la terreur.

Quelle tristesse pour nous tous que les bureaucrates et les responsables de la gestion hautement payés à l'ONU ne semblent pas comprendre que la catégorie « personnes innocentes, qui se trouvent au mauvais endroit et au mauvais moment" décrit complètement et précisément les victimes de la terreur arabe contre les israéliens.

Si, aux yeux des experts de l'ONU, ils ne sont pas victimes de la terreur, est - ce parce qu'ils ne sont pas assez innocents?

Étaient ils dans un endroit qui n'était pas assez mauvais ?
Leurs proches étaient exemptés de la douleur et la souffrance?
Si leur mort par assassinat n'a pas eu lieu au mauvais moment, cela veut dire-il que du point de vue de l'ONU, les arabes palestiniens qui poignardent , qui font exploser, qui tirent et qui écrasent avec des voitures les ont tués au bon moment?

La lutte pour vaincre les terroristes est suffisamment difficile, sans que l'organisation la plus importante du monde n'applique des doubles normes, cyniques et politiquement inspirées, à la question de savoir qui est une victime. Quelqu'un écoute à Genève ou à New York?

mardi 1 mars 2016

La France est un des principaux ennemis d'Israël


  • La France est aujourd'hui l'un des principaux ennemis d'Israël - peut-être son principal ennemi – au sein du monde occidental. L'aveuglement volontaire de la France face aux menaces qui pèsent sur Israël est plus qu'un simple aveuglement volontaire. Il est complicité.
  • En un moment où Abbas encourage constamment la terreur et la haine contre Israël, et où des assassinats de Juifs israéliens par des Arabes palestiniens se produisent quotidiennement, l'hostilité sans répit de la France envers Israél ne peut être vue autrement que comme une continuation de l'antisémitisme qui marque la France depuis des siècles.
  • « La politique arabe » de la France est allée de pair avec une vague massive d'immigration musulmane: la France est rapidement devenu le principal pays musulman en Europe. Plus de six millions de musulmans vivent en France, et représentent environ 10% de la population. Le vote musulman est désormais un facteur important de la vie politique française, et, le risque d'émeutes musulmanes est pris en compte dans les décisions des hommes politiques français.
Lors de la Journée internationale du souvenir de la Shoah, le 27 Janvier, aux fins de rendre hommage aux victimes de la Shoah, Hassan Rohani, Président de la République islamique d'Iran - un régime qui nie l'existence de la Shoah et ne cache pas son intention de commettre une autre Shoah – est arrivé à Paris pour une visite officielle.
Deux jours plus tôt, Rouhani était à Rome, en Italie, où les autorités italiennes, dans un geste de soumission, avaient décidé de couvrir les statues dénudées du musée du Capitole, à Rome.
Rouhani avait remercié le Premier ministre italien, Matteo Renzi, pour son « hospitalité ». Il n'a pas remercié le Président François Hollande pour l'avoir accueilli le 27 Janvier.
Aucun journaliste ou homme politique français n'a mentionné la Journée internationale de commémoration de la Shoah. Malgré les graves violations des droits de l'homme en Iran, les journalistes français n'ont parlé que de « la modération » et de « l'ouverture » d'Hassan Rouhani. Hollande a évoqué la renaissance d'une « relation fructueuse » entre l'Iran et la France. ()
Aucun journaliste et aucun politicien français n'a mentionné le négatinnisme et les intentions génocidaires du régime iranien, le fait que les dirigeants de l'Iran scandent régulièrement « Mort à Israël » et « Mort à l'Amérique », le contenu délétère de Palestine, un livre récemment publié par Ali Khamenei, le « guide suprême de l'Iran », ou les dangers toujours inhérents au programme nucléaire iranien.
Maints articles de journaux et discours politiques en France ont évoqué les contrats que des entreprises françaises allaient signer avec l'Iran, et le retour de l'Iran dans un harmonieux «concert des nations. »
L'Iran a été présenté de tous côtés comme un « allié fiable » de l'Occident dans la lutte contre l'État islamique.